Black coffee de Agatha Christie

black-coffee-28352La première de couverture de Black coffee (Livre de Poche) est trompeuse. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce roman n’est pas d’Agatha Christie. C’est en réalité une adaptation d’une de ses pièces de théâtre réalisée par Charles Osborne. Première conséquence : une quasi unité de lieu dans toute l’oeuvre et un style dans lequel il manque souvent la petite touche d’Agatha.

L’histoire est assez classique : Sir Claud Amory, physicien de renom, fait appel à Hercule Poirot car il est persuadé qu’un membre de sa famille veut lui voler la formule qu’il a mise au point pour créer un explosif révolutionnaire. Hélas, Hercule Poirot et son fidèle Hastings arrivent trop tard : sir Claud est mort empoisonné quelques minutes avant leur arrivée.

Ce qui est sûr, c’est que l’on ne s’ennuie pas chez les Amory ! Entre sa soeur Caroline, vieille fille puritaine à la langue bien pendue; son fils Richard, joueur invétéré et sans le sou; sa belle-fille Lucia, jeune italienne au passé imprécis et sa nièce Barbara, enfant intrépide et résolument moderne, notre physicien a de quoi s’occuper. Ajouter à cela Raynor, le secrétaire personnel de la victime; Tredwell, son très fidèle majordome et enfin le Dr Carelli, une ancienne connaissance de Lucia dont la présence semble déranger tout le monde. Le résultat, tout comme les travaux de sir Claud, ne pouvait être qu’explosif !

Et comme toujours, le tueur n’est jamais celui que l’on croit, ou peut-être que si ?

Black coffee est un livre pour tous les amoureux de Hercule Poirot et de l’ambiance « so british » d’Agatha Christie. L’enquête est classique, les personnages aussi, la réponse est dans le détail, Hercule est toujours aussi imbu de lui-même et Hastings semble même plus lent que d’habitude. Par contre, pour les lecteurs qui souhaitent découvrir l’enquêteur belge, passez votre chemin et choisissez plutôt La mystérieuses affaires de Styles (la première apparition de Hercule Poirot) ou Le Crime de l’Orient-Express.

Agatha Christie, Black Coffee, Le Livre de Poche, 1998.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s