La mystérieuse affaire de Styles de Agatha Christie

evteoizzmDkr-wYToooVxsxWmxgLa mystérieuse affaire de Styles est un livre que je souhaitais sortir de ma PAL depuis longtemps et pour cause : il s’agit du premier roman de la grande Agatha Christie (vous le remarquerez, je manque surement d’objectivité dans cette chronique) et il pose les bases de ce celui qui sera son personnage le plus célèbre.

Tout commence lors d’un séjour de Arthur Hastings au grand manoir de Styles quand la maîtresse des lieux, Mrs Ingelthorp, est retrouvée empoisonnée dans son lit. Problème, la chambre était fermée de l’intérieur et tout le monde à Styles semble avoir un mobile. Face à tant de mystères, Hastings décide d’inviter un vieil ami à lui : Hercule Poirot.

Notre détective à la retraite a du travail car tout le monde à Styles peut bénéficier de ce décès inattendu. Tout d’abord son nouveau mari, Alfred, souhaitant peut-être se débarrasser de sa riche épouse avant qu’elle n’écrive un testament en faveur d’un tiers. Mais aussi ses beaux-fils qui pourraient s’être lassés de dépendre d’elle financièrement. Et que penser de sa pupille, la jeune Cynthia ou Miss Howard, cette employée renvoyée quelques jours plus tôt ?

Comme à son habitude, Hercule Poirot peut parfois être suffisant et garde la plupart de ses déductions pour lui pour surprendre son assemblée une fois le mystère résolu. Mais, bien que l’on retrouve déjà les prémisses de ce que sera le personnage de Hercule Poirot dans l’oeuvre d’Agatha Christie, il n’est pas encore le détective que nous connaissons si bien. La mystérieuse affaire de Styles explique par contre la présence du Belge en Angleterre suite à la Première Guerre Mondiale, et ses liens avec le capitaine Arthur Hastings que l’on retrouvera dans la suite de ses aventures.

Tel un MacGyver de la déduction, Hercule Poirot peut résoudre une énigme à partir d’une simple tache de café sur une moquette propre. Agatha Christie nous prouve qu’une enquête policière ne se limite pas à des courses poursuites et à des échanges musclés avec les témoins, mais est avant tout un travail de l’esprit. L’auteur nous balade complètement durant tout le roman, faisant peser les soupçons sur l’un, puis sur l’autre, selon sa volonté avant de nous asséner le coup de poing final. Alors, la solution du mystère semble un peu alambiquée mais, malgré cela, La mystérieuse affaire de Styles reste un très bon policier. De quoi me donner envie de me plonger dans Hercule Poirot quitte la scène, dernier roman de la saga du célèbre détective qui se déroule dans un décor familier : le manoir de Styles.

Agatha Christie, La mystérieuse affaires de Styles, Editions du Masque, 2007.

Publicités

5 réflexions sur “La mystérieuse affaire de Styles de Agatha Christie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s