La servante écarlate de Margaret Atwood

La première fois que j’ai lu La servante écarlate, c’était en version originale pour un obscur cours d’anglais. Autant le dire tout de suite, j’étais complètement passé à côté de l’univers fascinant imaginé par Margaret Atwood. Une nouvelle lecture, en français cette fois, m’a permis de redécouvrir Gilead, une société autoritaire née dans les cendres de ce qu’il reste des Etats-Unis après qu’une importante catastrophe écologique ait rendu stérile une grande partie de la population.

Dans cette théocratie militaire,  notre héroïne fait partie de la caste des Servantes, les dernières femmes fertiles qui sont affectées à des couples pour leur assurer une descendance.

Lire la suite

Publicités

Te laisser partir de Clare Mackintosh

La mort d’un enfant de cinq est un événement dur à raconter. Le bruit de son corps qui rebondit contre le pare-choc d’une voiture. Le chauffard qui prend immédiatement la fuite. La mère désemparée, incapable de surmonter la douleur de cette perte.

Clare Mackintosh frappe fort pour ce premier roman qui a captivé plus de 500.000 lecteurs selon l’éditeur, rien que ça ! Et pourtant le début de Te laisser partir pourrait vous rebuter si vous n’appréciez pas les auteurs qui prennent leur temps pour installer une atmosphère, une sensation, une émotion.

Mais ce serait une erreur de ne pas continuer votre lecture.

Lire la suite

Cinq thrillers qui m’ont fait frissonner

L’été m’a toujours semblé être la période idéale pour lire des thrillers, c’est généralement un incontournable dans ma valise. J’apprécie tout particulièrement les intrigues qui captent directement l’attention du lecteur et le tiennent en haleine jusqu’au dénouement final. En cette période post-estivale, je vous propose donc, avec un peu de retard, un nouveau top 5 spécial nuits blanches. Âmes sensibles … vous connaissez la suite !

Lire la suite

Le tribunal des âmes de Donato Carrisi

Marcus et Sandra ont une chose en commun : le souci du détail. Le premier, amnésique depuis un an, tente de récupérer des bribes de son passé. Sa spécialité est de chercher les « anomalies » sur les scènes de crime, ce qui le mène sur les traces de la jeune Lara, la dernière victime d’un serial killer qu’il doit retrouver avant qu’il ne soit trop tard. Sandra est enquêtrice photo et essaye quant à elle de comprendre le décès de son mari photographe, tombé d’un immeuble quelques mois plus tôt.

Mais les deux enquêtes se révèlent rapidement bien plus complexes qu’elle ne le paraissent, et le destin finit par croiser la route de nos deux protagonistes dans une église romaine, devant Le Martyre de saint Matthieu, un tableau de Caravage.

Lire la suite

Nous allons mourir ce soir de Gillian Flynn

Cette nouvelle débute avec la mise à la retraite forcée de notre héroïne. Cette ancienne travailleuse du sexe, spécialisée en branlette, se voit dans l’obligation de se reconvertir dans la voyance. La faute à une vilaine tendinite. Il faut dire que des années à décrypter les envies et réactions des hommes l’ont prédisposée à devenir diseuse de bonne aventure. C’est un travail facile, il suffit de dire aux clientes ce qu’elles veulent entendre, et elles ouvrent illico leur portefeuille.

Mais la demande de Susan Burke va surprendre notre apprentie voyante. Celle-ci a besoin de son aide pour sauver Miles, son beau-fils, qui semble possédé depuis que sa famille s’est installé au Carterhook Manor.

Lire la suite

Block 46 de Johana Gustawsson

« Le gars du train avait raison. C’était bien l’enfer qui les attendait au bout de ce long voyage. Mais un enfer organisé. »

Buchenwald, 1944. Erich débarque dans l’un des camps de concentration les plus tristement célèbres de l’Allemagne nazie. Buchenwald dépasse tout ce qu’il avait pu imaginer, c’est un véritable cauchemar éveillé dont on n’échappe jamais. Chaque jour est un pas de plus vers la déshumanisation totale des détenus, mais l’envie de survivre persiste, férocement ancrée dans leurs chaires. L’espoir se présente alors sous la forme du docteur qui réclame notre ancien interne en médecine pour le block 46. On dit qu’il s’y passe des choses à la limite de l’horreur, mais si cela lui permet de survivre une journée de plus, Erich est prêt à tout.

Lire la suite