Neverland de Timothée de Fombelle

Neverland, le premier roman pour adulte de Timothée de Fombelle, est une pause poétique dans une vie qui va toujours plus vite. L’auteur y prend du recul, le temps d’un livre, pour retrouver les traces de son enfance disparue.

Il évoque avant tout son enfance personnelle, mais aussi l’enfance en général et on se retrouve souvent dans ses souvenirs. Durant ce court texte, Timothée de Fombelle nous rappelle ce que c’est que d’être un enfant : être insouciant et invincible.
.
.

Lire la suite

Publicités

La Serpe de Philippe Jaenada

Avec La Serpe, découvrez le destin extraordinaire de Henri Girard, né en 1917. Un jeune homme solitaire et dépensier devenu par la suite un adulte incapable de supporter la moindre injustice, en particulier vis-à-vis de ceux qui peuvent difficilement se défendre. Entre ces deux extrêmes, une constante : Henri est un être compliqué. Colérique et tendre, égoïste et généreux. Il deviendra un célèbre écrivain sous le nom de plume de Georges Arnaud après la publication de son premier roman : Le Salaire de la Peur.

Mais un événement va marquer sa vie alors qu’il n’a que 24 ans : des meurtres sanguinaires dont le vrai coupable reste encore aujourd’hui un véritable mystère. Lire la suite

L’épinard de Yukiko de Frédéric Boilet

Yukiko et Frédéric se rencontrent lors d’un vernissage. L’attirance est immédiate mais Frédéric ne sera pas le seul à qui elle confiera son numéro de téléphone ce soir-là. En attendant que Horiguchi, l’autre homme, ne la rappelle, ils vivront une parenthèse amoureuse très courte, mais particulièrement intense.

L’épinard de Yukiko est une histoire d’amour comme tant d’autres. A cette exception près : Frédéric sait que leur histoire sera brève, c’est pourquoi il va vouloir laisser une trace de ces quelques jours passés ensemble. A partir de là, il ne pensera plus qu’a elle, dessinant son profil dans ses carnets et imaginant un avenir qu’ils ne partageront jamais.

Lire la suite

Je vous souhaite des rêves à n’en plus finir.
Et l’envie furieuse d’en réaliser quelques-uns.
Je vous souhaite d’aimer ce qu’il faut aimer, et d’oublier ce qu’il faut oublier.
Je vous souhaite des passions. Je vous souhaite des silences.
Je vous souhaite des chants d’oiseaux au réveil, et des rires d’enfants.

Jacques Brel, 1968

La Forteresse impossible de Jason Rekulak

Imaginez que vous êtes un adolescent dans les Etats-Unis des années 80. Le web tel qu’on le connaît aujourd’hui n’existe pas encore et les ordinateurs sont rares. Quand soudain, Vanna White, présentatrice de la Roue de la Fortune, fait la Une de Playboy. On prétend même qu’on aperçoit ses fesses en couverture et que ce n’est rien comparé aux photos qu’y se trouvent à l’intérieur. Que feriez-vous obtenir une exemplaire du tant convoité magazine, pourtant interdit à la vente aux moins de 18 ans ? Soyons honnête : n’importe quoi.

En tout cas, c’est ce que se disent Billy, Clark et Alf. Trois amis qui vont échafauder le plan le plus complexe et le plus stupide du monde pour s’emparer du précieux Graal.

Lire la suite

The girls de Emma Cline

Les filles. Celles qui fascinent et qui dérangent. Celles qui, dans les années 60, sont coincées entre le rôle de pin-ups ou de parfaites fées du logis. Celles qui sont mal à l’aise dans leur peau et dans leur vie. Celles qui, en pleine crise d’adolescence, sont désespérément à la recherche de nouveaux modèles, d’émancipation et de relations humaines plus authentiques.

Evie Boyd fait partie de ces filles. Elle a quatorze ans et l’été lui semble bien long depuis qu’elle s’est disputée avec Connie, sa seule véritable amie. Lors de l’une de ses déambulations solitaires, elle tombe sur un groupe de filles atypiques, sauvages et libres.  Evie tombe immédiatement sous le charme de Suzanne, la meneuse du groupe.

Lire la suite

La servante écarlate de Margaret Atwood

La première fois que j’ai lu La servante écarlate, c’était en version originale pour un obscur cours d’anglais. Autant le dire tout de suite, j’étais complètement passé à côté de l’univers fascinant imaginé par Margaret Atwood. Une nouvelle lecture, en français cette fois, m’a permis de redécouvrir Gilead, une société autoritaire née dans les cendres de ce qu’il reste des Etats-Unis après qu’une importante catastrophe écologique ait rendu stérile une grande partie de la population.

Dans cette théocratie militaire,  notre héroïne fait partie de la caste des Servantes, les dernières femmes fertiles qui sont affectées à des couples pour leur assurer une descendance.

Lire la suite

Te laisser partir de Clare Mackintosh

La mort d’un enfant de cinq est un événement dur à raconter. Le bruit de son corps qui rebondit contre le pare-choc d’une voiture. Le chauffard qui prend immédiatement la fuite. La mère désemparée, incapable de surmonter la douleur de cette perte.

Clare Mackintosh frappe fort pour ce premier roman qui a captivé plus de 500.000 lecteurs selon l’éditeur, rien que ça ! Et pourtant le début de Te laisser partir pourrait vous rebuter si vous n’appréciez pas les auteurs qui prennent leur temps pour installer une atmosphère, une sensation, une émotion.

Mais ce serait une erreur de ne pas continuer votre lecture.

Lire la suite