L’avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize

ob_12cf46_l-avocat-le-nain-et-la-princesse-masqAprès une nuit pour le moins tumultueuse passée en compagnie de la top modèle Nolwenn Blackwell, Hugues Tonnon se réveille la mémoire embrouillée et la police à sa porte. Nolwenn a été assassinée durant la nuit et il est la dernière personne à l’avoir vue en vie.

Hugues est avocat, il connaît ses chances dans ce genre de procès où l’amant d’un soir est souvent pointé du doigt. Et, face à un enquêteur qu’il a en plus plumé lors d’un divorce où il défendait l’épouse indignée, il décide rapidement de mener lui-même l’enquête. Ses seuls indices : plusieurs ex-petits amis aussi dingues les uns que les autres et un journal sud-africain qu’il se souvient avoir aperçu dans le salon de Nolwenn.

Mais avant toute chose, Hugues doit fuir Bruxelles et la police belge ! Son enquête va le conduire des tables de jeux de Paris à un bureau de rédaction en Afrique du Sud, en passant par Casablanca et Alger. Accompagné de Christelle Beauchamp, une journaliste qui se prétend amie de Nolwenn, il va découvrir que la jeune mannequin avait fourré son nez dans les affaires les plus sales du show-business.

Dans L’avocat, le nain et la princesse masquée, l’enquête policière n’est finalement qu’un prétexte pour une grande comédie complètement timbrée. Paul Colize nous propose donc ici un polar tout en légèreté qui ne se prend pas du tout au sérieux ! L’écriture déjantée et le style acéré de l’auteur m’ont surprise dans un premier temps, avant de définitivement me convaincre.

– En plus, sur le plan de ce que vous savez, c’était loin d’être Casanova.
– Vous m’en voyez navré.
– Ça vous choque que je dise ça ?
– Aucunement, mais l’argument est inutilisable légalement.
– Les lois sont mal faites, on punit le harcèlement sexuel, mais on tolère l’incompétence.

J’avais déjà lu plusieurs polars qui se voulaient drôles mais qui ne me laissaient qu’une impression de caricature un peu bâclée. L’auteur ici ne se moque pas de nous, certaines situations sont amusantes mais on en n’oublie pas l’essentiel : Hugues doit retrouver le meurtrier de Nolwenn, quitte à se retrouver lui-même impliqué dans les situations les plus dangereuses. Il faut dire que le meurtrier court toujours et qu’il continue sa virée meurtrière sur le dos de notre avocat belge.

Bref, une comédie policière assez réussie qui devrait plaire à tous les amoureux de l’humour belge.

Paul Colize, L’avocat, le nain et la princesse masquée, Pocket, 2015.

Publicités

2 réflexions sur “L’avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s