Les lieux sombres de Gillian Flynn

Les_Lieux_sombresAutant être honnête, j’ai acheté Les lieux sombres pour deux raisons. La première est que Gillian Flynn est également l’auteur du roman Les Apparences dont j’avais adoré l’adaptation cinématographique (tout en n’ayant jamais lu le livre) : Gone Girl. La deuxième est que Les lieux sombres a également été adapté au cinéma et qu’il sortira le 6/05/2015 en Belgique avec Charlize Theron dans le rôle principal.

Outre le fait que j’adore Charlize Theron, rien ne m’intéresse plus que d’analyser cet exercice périlleux qu’est l’adaptation d’un livre en images, que ce soit au cinéma ou en bande dessinée. Une lecture indispensable, donc.

Au début de notre histoire, Libby Day est une trentenaire cleptomane renfermée sur elle-même pour laquelle j’ai du mal à avoir un regard compatissant. Ayant assisté à la mort de sa mère, Patty, et de ses deux sœurs lorsqu’elle avait 7 ans, elle désigne alors son frère aîné, Ben, comme responsable de la tuerie. Trimbalée de famille d’accueil en famille d’accueil jusqu’à ses 18 ans, puis vivant des dons de généreux donateurs soucieux du bien-être de cette jeune rescapée, Libby Day tombe des nues lorsque son banquier lui annonce que son compte est presque vide. Désespérée à l’idée de devoir travailler pour gagner sa vie, elle accepte la proposition plus que douteuse d’un groupe de passionnés de crime persuadés que Ben est innocent, le Killer Club. Commence alors pour Libby une chasse aux indices qui la poussera à remuer son passé. La personnalité de la jeune femme, qui semblait au départ si insensible, va s’avérer de plus en plus complexe au fur et à mesure de ses découvertes. Et puis, finalement, le doute s’installe : Et si Ben était innocent ?

Véritable critique sociale de l’Amérique rurale des années 80, ce livre dépeint avec une grande justesse les difficultés de Patty Day avec sa ferme. Ironie absolue d’une fermière qui n’a plus de quoi nourrir ses enfants, on suit les derniers instants de cette femme qui semble à chaque fois sur le point d’abandonner. La répartition des chapitres entre Libby, Patty et Ben, va accentuer ce sentiment d’asphyxie en transformant le roman en véritable compte à rebours pour Patty et sa famille. Tout s’enchaîne durant les dernières 24h des Day : les problèmes financiers, l’ex-mari violent, le sexe, la drogue, l’alcool, les soupçons de pédophilie, le satanisme… Rien ne vous sera épargné. On referme finalement le livre, le souffle court.

Le livre semble presque écrit pour le cinéma tant la succession des chapitres tient le lecteur en haleine jusqu’au dénouement final, aussi inattendu que réaliste. Du coup, j’attends avec impatience la sortie du film Dark Places.

Gillian Flynn, Les lieux sombres, Sonatine, 2010.

Publicités

Une réflexion sur “Les lieux sombres de Gillian Flynn

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s